Bilan des France jeunes, espoirs et nationaux

Bilan des France jeunes, espoirs et nationaux


Les deux derniers week-ends étaient consacrés aux championnats de France Cadets et juniors à Nantes et aux espoirs et nationaux à Rennes.

Tout d’abord, lors du premier week-end, nos 3 juniors n’auront pas démérité et auront été à leur niveau.

Pour Guillaume BRASSELET, week-end réussi lors du championnat de France en salle cadets/juniors à Nantes, les 13 & 14 Février 2016.L’objectif était la qualification pour la finale du 800m junior. Pour cela, finir dans les 2 premiers de sa série, ou faire partie des 3 repêchés au temps. Contrat rempli.

Arrivant avec le 5ème chrono des engagés au bilan national (1’54″57), Guillaume passe, avec autorité, le difficile cap des séries, en terminant 3ème de la sienne, avec le meilleur temps des repêchés (1’57″09). Nul doute, que l’expérience acquise la saison précédente lors de ses premières joutes nationales lui a permis d’aborder sereinement ce championnat, avec une décontraction et une détermination remarquable.

Pour la finale, la consigne est de ne pas subir la course, mais d’en être acteur et non spectateur, réaliser une course rapide et équilibrée. Guillaume n’a rien à perdre, mais au bout des 2 premiers tours de piste (400m atteints en 57″5), encore un peu émoussé de la veille, il ne peut résister à l’accélération progressive des meilleurs (dernier 400 en 54″ !). Il termine, néanmoins, à une très honorable 7ème place en réalisant encore une fois une course solide et un chrono sous les 1’58 (1’57″72). Son bilan est donc très positif.

Encore un peu plus d’expérience acquise sur le haut niveau et la gestion d’un championnat (enchaînement et maîtrise des courses, récupération…)

Confirmation du palier franchi par Guillaume cet hiver, malgré le peu de séances spécifiques pour le 800m, mais grâce au foncier acquis lors de la préparation des cross.

Maintenant, place au cross ou Guillaume et l’homogénéité de l’équipe junior du R2MA auront une belle carte à jouer lors des championnats de France, le 6 mars au Mans !

Guillaume aura été également accompagné de William Apperé sur le 800m. Malheureusement moins en réussite, il n’aura pas réussi à passer le cap des séries et n’aura pas réussi à reproduire ce qu’il fait à l’entraînement.

Dans la 1ere série, qui fut extrêmement tactique (1’02″03 au 400), William n’aura pas réussi à se placer et a plus que subi pendant l’emballage. Sur ce genre de course très difficile à gérer, on sent le gros manque d’expérience sur la distance (c’était son premier France en salle, premier France sur 800m, mais surtout son premier France de moins de 2000m …).

Pour autant, le test était utile et il était le seul steepleur junior H à prendre le risque de venir à Nantes. Les championnats se passent plutôt mal pour le moment pour William mais il reste 3 semaines avant les France de cross, le principal objectif de son hiver, pour se remobiliser. On peut lui faire confiance pour retenir la leçon et retrouver son vrai niveau !

Le lendemain des séries du 800m avait lieu la finale du concours de poids junior femmes. Championne de France chez les cadettes l’an passé, Maëlle arrivait à Nantes avec la 8ème performance des engagées. Elle réalise un concours très dense avec 4 jets à plus de 12m pour battre son record de quelques centimètres avec 12m19. Nul doute que sa performance du dimanche passé au disque aura permis à Maëlle de lancer sans stress. Prochaine étape pour elle : le match de Lancers Longs à Padoue en Italie où elle va représenter la France mais également le R2MA !

Le week-end suivant avaient lieu les championnats de France Espoirs et Nationaux à Rennes.

Avec 4 athlètes, le bilan reste positif et une nouvelle médaille rentre dans l’escarcelle du club !

Du côté de Lucie Lerebourg, on était loin d’être à une première. 4ème Championnat de France en salle, 13emes France si on rajoute le cross et la piste, la réussite était largement abordable, la seule inconnue était la qualité de la reprise depuis la blessure.

Ce point-là fut rapidement rassurant après une série très facilement gérée pour se qualifier en Finale. Et là c’est le drame… Passée totalement à côté de sa course, elle termine 4ème en 2’14″95.

Le deuxième en piste le samedi était le sprinteur Potel N’Jiki Essouma sur 60m. Il ne réussit malheureusement pas, pour son deuxième championnat de France, à passer les séries et termine en 7″06.

Le dimanche, nos sauteurs étaient de la partie.

Dans un concours national femmes plus dense où la victoire semblait destinée à l’amiénoise Sandrine Champion, notre sauteuse en hauteur Liisa Haabpith est arrivée à atteindre le même niveau que cet hiver et termine malheureusement au pied du podium avec 1m70.

Au moment où Liisa franchissait 1m70, Valentin Longuemare effectuait son premier saut en longueur. 4ème des engagés avec une performance qu’il sait largement améliorable, Valentin effectue deux premiers sauts loin de ses espérances et réussit une nouvelle fois à rentrer dans le TOP 8, synonyme de 3 essais supplémentaires, dans le 3ème essai avec 7m16. Alors en 3ème position, Valentin se lâche et réalise une nouvelle fois le hold-up au dernier moment avec un nouveau record personnel avec 7m36 et une belle médaille d’argent.

Prochaines étapes « France » : les France de Lancers Longs à Toulouse avec Florence Grégoire tandis que Valentin et Lucie se rendront à Aubière pour les championnats de France Elites.

Florian Desjardins